Adeline A Caen

Depuis janvier 2021, je partage ma vie entre Lisbonne et Caen. Bien sûr le meilleur outil est l’application gratuite Adeline à Lisbonne (qui bascule vers Caen) qui géolocalise toutes les adresses. Ce blog présente uniquement les reportages.

CAEN – Décoration, matériauthèque, Dominique Thömmerel
CAEN – Top bistrot de quartier, La Belle Equipe
CAEN – Recrutement digital, bilingue, dans le monde, Eotim
CAEN – Instruments à cordes pincées, Atelier Sideman

CAEN – Rue Froide (04.02.21)
CAEN – Mondeville : L’horloge penchée (11.02.21)
CAEN – Rue Demolombe : Rue de la seconde main (18.02.21)
CAEN – Entre université et château : Corep (26.02.21)
BAVENT – Fantastiques céramiques + Village d’artisans : La Poterie de Bavent
CAEN – Place Ancienne Boucherie (10.03.21)
CAEN – Place Fontette – Artothèque (17.03.21)
CAEN – Lysland, puissance 4 (01.0 (4.21)

CAEN – Bijoux d’auteur, Natural Prana | Shantilight (26.06.21)
CAEN – Art contemporain, Samdi Galerie depuis 2013 (29.06.21)
CAEN – Top crêperie, Chez Mimi (30.06.21)
CAEN – Antiquaire, restaurateur de luminaires, Stéphane Bouet
CAEN – Femme, enfant, Le dressing de Claudie (01.07.21)
CAEN – Epicerie de proximité bio, Il fée bio (02.07.21)
CAEN – Cadeaux, décoration, Josepha (02.07.21)
CAEN – Salon de toilettage depuis 1985, Mon bel ami (03.07.21)

CAEN – Soins au cheveux, Muriel Roussel Coiffure (03/07.21)
CAEN – Apéro planchas, terrasse, cave à vins, Terres de raisin
CAEN – Bretteville-sur-Odon : Céramiste, Lukas Richarz (04.07.21)
FALAISE – Céramiste sur porcelaine, Sylvain Fezzoli (05.06.21)
CAEN – Fabricant couvre-chef(s), chapeau de cérémonie, Mr Chapeau
CAEN – Douce vie, Les Petites Douceurs (07.06.21)
CAEN – Photographe du quotidien, de la nature et du sol, Olivier Naves
CAEN – Prêt à porter, femme, grandes tailles, Toutes en rondeurs
FALAISE – Céramiste, Nicolas Boisjoly, Terre de Nico

CAEN – Torréfaction café bio, coffee shop, Arbuste (10.07.21)
CAEN – Création, réparation, transformation, joaillier, Eduard Mélix
CAEN – Peinture sur porcelaine (française), L’Atelier de Jup
Bretteville-sur-Odon – Fabrication artisanale de brioche et pains BIO, Pain vivant
CAEN – Cuisine, ambiance, concept couteau suisse, La Table de JF
CAEN – Création de mobilier, design artisanal Pierre Magnier
CAEN – Exposition collection, Galerie Art 4 (17.07.21)
CAEN – 100 % bio, sans gluten, 95 % sans lactose, « Comme une cheveu sur la soupe! »

CAEN – Végétal et animal, céramiques, Interrelud (19.07.21)
CAEN – 50 ans en 2022, Librairie bouquinerie Frérot (20.07.21)
CAEN – Créateurs artisanaux, Agnès Finet, Et patati et patata
Le Molay-Littry – Ecole d’équitation, camps d’été, Haras des Louveaux
CAEN – Grès noir et porcelaine, A. Pougeiose, Artair-e Céramique
CAEN – Fromages, plateauX gourmandS, Fromagerie Conquérant
CAEN – Création de lustres, plafonniers à la carte, Serge Vandecasteele

CAEN – So chic, Au risque de vous NOUS plaire ! (02.08.21)
CAEN – A l’applaudimètre du déjeuner en terrasse, Les Dunes
CAEN – Argent pur, créations de Souad Beauviala, Boulimos
CAEN – Coutelier, affûteur, création de Julien Thiéblemont
CAEN – MA cantine L’OKaRa – Cantine végétale (25.08.21)
CAEN – Top cordonnier, Stéphane Chalard
Bréville-les-Monts – « Le talent n’attend pas le nombre des années »

CAEN – Certainement ma table préférée, L’Aromate et L’Orangerie
Bretteville-sur-Odon – Pâtissier, traiteur, Une envie de Saison
CAEN – Table la plus plébiscitée par mon entourage, Fragments
CAEN – Création culturelle et artistique pluridisciplinaire, La bibi
BAVENT – Exposition à la Poterie de Bavent (07.09.21)
CAEN – Chic, décontracté, prêt à porter homme, Casual 212
CAEN – TOP relieur, doreur, David Lambert (09.09.21)
CAEN – Pancake, veget, vegan, brunch, Pancake Fever

CAEN – Prêt à porter femme et accessoires, ISHA Caen
CAEN – Coiffure, homme, femme et enfant, Alexandro
CAEN – Top cuisine italienne et terrasse, Pizza Rustica-Pino
CAEN – Charmant bar, café, tabac, musique, Les Saltimbanques
CAEN – Brasserie familiale de Pilou, Le Buquet’s
CAEN – TOP boulangerie, pâtisserie, Boulangerie Calou
BASSENEVILLE – Ecole Boulle, EBENS mobilier /agencement

CAEN – Décoration, matériauthèque,  Atelier La Demeure – Dominique Thömmerel
CAEN – Bistrot de quartier, apéro et ardoises, cocktails, La Belle Equipe
CAEN – Recrutement innovant (monde) à Caen, Paris et Lisboa, Eotim
CAEN – Réparation, réglage, fabrication, instruments à cordes pincées Atelier Sideman
CAEN – Caen BY Pierre Bonard (guide)
CAEN – Charme, poésie, livres anciens et seconde main, Memoranda
Bretteville-sur-Odon – Amoureux de café, torréfacteur, Maxime Dauré


Mon triangle d’Or à Lisbonne

Avenida da Liberdade

Ecrit avant épisode Covid-19 / Written before Covid-19

Chacune de ces personnes a eu diablement raison d’insister, car aujourd’hui c’est mon triangle d’Or culturel lisboète. Quelques mètres à marcher et nous ressortons avec des images merveilleuses plein la tête. Puis, calme en terrasse, elle est belle la vie !
Triangle d’or aussi connu des portugais que méconnu des expatriés voire inconnu des visiteurs, agglutinés à faire la queue sur quatre sites que chaque guide recommande ! C’est assez triste lorsque la capitale offre autant de diversité, tradition et modernisme, au km2.

Derrière les associations se cachent des âmes en or.

My Lisbon golden triangle It is a long story thanks to insightful Portuguese (e) s: « Adeline, it is absolutely necessary to visit the Casa-Museu Medeiros e Almeida ». Three months pass: « Adeline, it is absolutely necessary to discover the exhibition spaces of the Sociedade Nacional de Belas Artes ». Four months go by: « Adeline, you absolutely have to go to the Cinematica and its restaurant on the terrace upstairs ». A year goes by: « Adeline, do you know the exhibitions of the Association Mutualiste Montepio? » Not yet !
Each of these people was devilishly right to insist, because today it is my Lisbon cultural Golden triangle. A few meters to walk and we come out with wonderful images in our heads. Then, calm on the terrace, life is beautiful!
Golden triangle as well known to the Portuguese as unknown to the expatriates or even unknown to the visitors, agglutinated to queue at four sites that each guide recommends! It is quite sad when the capital offers so much diversity, tradition and modernism, per km2.

Casa-Museu Medeiros e Almedia

GRATUIT/juin – FREE/june

Un trésor dans la ville, la collection de António Medeiros e Almedia (1895-1986)

Collection d’arts décoratifs présentée dans la maison où l’homme d’affaires et collectionneur portugais vécut, et transforma en maison-musée en1972. Si j’avais une seule visite à conseiller à Lisbonne, ce serait celle-ci.
Parmi ses nombreuses activités, dans les années 1920, António Medeiros e Almeida, passionné de course automobile, est importateur des voitures anglaises Morris, contribuant ainsi à la démocratisation de l’automobile au Portugal. Également pionnier dans le domaine de l’aviation commerciale (Aeroportuguesa, Sata et TAP, premier actionnaire privé), il dirige plusieurs sociétés de navigation aérienne et maritime, de production de sucre et d’alcool, et d’importation de carburant.
Cette réussite professionnelle lui permet de se consacrer à la collection d’œuvres d’art en relation avec les plus célèbres commissaires-priseurs et antiquaires européens. Sans enfant, le couple assure la succession et la préservation de la collection en modifiant leur maison. Après la mort de sa femme, en 1972, il créé une fondation portant son nom, visant à « doter le pays d’une maison musée ».

António Medeiros e Almedia

Margarida Pinto Basto de Medeiros e Almeida

Cette fondation qui nous ouvre ses portes aujourd’hui. 25 pièces qui exposent 2 000 œuvres d’art nationales et étrangères, du 2ème siècle avant notre ère jusqu’au 20ème siècle, d’un ensemble de plus de 8000 pièces comprenant meubles, peintures, sculptures, textiles, bijoux, poteries, éventails et art sacré.
La collection se caractérise par un goût éclectique, principalement français, où se distingue  quatre collections emblématiques d’horloges, de porcelaine de chine, d’argenterie et d’éventails. Elle se distingue également par sa valeur artistique et historique, notamment avec un service à thé portugais qui a accompagné Napoléon Bonaparte en exil, une montre de poche Breguet commandée par le général Junot, confiée au général Wellington, fan de l’impératrice Eugénie de Montijo, un bidet en porcelaine commandé par la famille royale française, une montre de soirée appartenant à la reine Catherine de Bragance…

GRATUIT Juin 19e anniversaire | FREE June 19th birthaday

Collection en superbe état de conservation qui fait de la Casa-Museu Medeiros e Almedia, un rendez-vous des plus grands restaurateurs internationaux à la recherche de pièces illustres originelles.
25 pièces, deux heures qui nous transportent dans l’élégance des siècles passés, magnifiée dans une mise en scène d’un quotidien luxueux non ostentatoire. On se croirait presque chez soi avec une forme d’extase à l’entrée de chaque nouvelle pièce ! Je me souviendrai toute ma vie de ma première visite. Puis, de l’invitation de Térésa Vilaça m’expliquant les liens entre la France et la Casa-Museu, l’origine de la dictature au Portugal, son rôle de conservatrice, l’importance à répertorier les pièces, établir leurs origines…
Lors de notre précédente rencontre, toute l’équipe était à quatre pattes devant un pied en bois d’une illustre horloge, essayant de décrypter une phrase en vieux français : elle avait plus de faciliter que moi ! Si le temps vous le permet, je vous conseille la visite guidée. Ces visites sont très intéressantes, car chaque métier de haut-niveau montre ses spécificités, l’Art bien évidemment. Dans un musée, ça me semble plus lisse.

Vous avez compris, je suis fan, et j’y retourne régulièrement pour y découvrir chaque mois une nouvelle exposition d’art contemporain.

A treasure in the city, the collection of António Medeiros e Almedia (1895-1986) Collection of decorative arts presented in the house where the Portuguese businessman and collector lived, and transformed into a house-museum in 1972.
If I had only one visit to advise in Lisbon, it would be this.
Among his many activities, in the 1920s, António Medeiros e Almeida, passionate about racing, was an importer of English Morris cars, thus contributing to the democratization of the automobile in Portugal. Also a pioneer in the field of commercial aviation (Aeroportuguesa, Sata and TAP, the leading private shareholder), he heads several companies in air and maritime navigation, sugar and alcohol production, and fuel imports.
This professional success allows him to devote himself to the collection of works of art in relation to the most famous European auctioneers and antique dealers. Childless, the couple ensures the succession and the preservation of the collection by modifying their house. After the death of his wife, in 1972, he created a foundation bearing his name, aiming to « endow the country with a house museum ». This foundation which opens its doors to us today. 25 pieces that display 2,000 national and foreign works of art, from the 2nd century BCE to the 20th century, a set of more than 8000 pieces including furniture, paintings, sculptures, textiles, jewelry, pottery, fans and sacred art.

The collection is characterized by an eclectic taste, mainly French, where four emblematic collections of clocks, Chinese porcelain, silverware and fans stand out. It is also distinguished by its artistic and historical value, notably with a Portuguese tea service that accompanied Napoleon Bonaparte in exile, a Breguet pocket watch ordered by General Junot, entrusted to General Wellington, fan of the Empress Eugénie de Montijo , a porcelain bidet ordered by the French royal family, an evening watch belonging to Queen Catherine of Braganza …
Collection in superb state of conservation which makes the Casa-Museu Medeiros e Almedia, an appointment of the greatest international restaurateurs in search of original illustrious pieces.
25 pieces, two hours that transport us into the elegance of past centuries, magnified in a staging of a non-ostentatious luxurious daily life. It almost feels like home with a form of ecstasy at the entrance of each new room! I will remember my first visit all my life. Then, from the invitation of Teresa Vilaça explaining to me the links between France and Casa-Museu, the origin of the dictatorship in Portugal, its role as curator, the importance of listing the pieces, establishing their origins.

During our previous meeting, the whole team was on all fours in front of a wooden foot of an illustrious clock, trying to decipher a sentence in old French: it had more to facilitate than me! If time permits, I recommend the guided tour. These visits are very interesting, because each high-level profession shows its specificities, Art of course. In a museum, it seems smoother. You understand, I’m a fan, and I return there regularly to discover a new contemporary art exhibition every month. Until March 18, the drawings by artist Jorge Barrote « Parte do Poema » are on display.

Portugal, Beaux-Arts,
la dynamique associative
Sociedade Nacional de Belas Artes

Sociedade Nacional de Belas-ArtesWikipédia

Fondée en 1901, la SNBA prend possession de son propre édifice en 1913. Si l’architecte Alvaro Augusto Machado est portugais, ça sent ici également bon la France. De beaux espaces, de superbes planchers de bois, de magnifiques fenêtres, c’est spacieux, plus chaleureux, que la culture du cube blanc.
La mission de la SNBA, « promouvoir et soutenir le progrès de l’art dans toutes ses manifestations, défendre les intérêts des artistes, et en particulier ceux de ses membres, cherchant à les assister moralement et matériellement, à coopérer avec l’État et avec les autres entités compétentes dans tout ce qui concerne l’art national et le développement de la culture artistique », pour notre plus grande joie !
C’est aussi et surtout, un choix impressionnant de formation (cursus et workshop adressés au public jusqu’au professionnel) :  » Tout le monde artistique portugais est passé un jour par la SNBA ». Le premier cursus design remonte aux années 1970.
Les associations sont comme les entreprises à l’image des âmes qui les animent, et depuis 2017, le travail réalisé par la nouvelle équipe fait l’unanimité, et ce n’est qu’un début ajoute Jaime Silva, artiste peintre et vice-président de l’association. Si bien-sûr, les formations et les expositions se poursuivent, la collection propre de la SNBA émerge. Progressivement, après chacun des différents inventaires à réaliser, mais aussi nettoyage, réparations, investigations, comme en à bénéficier l’œuvre de l’artiste Silva Porto.

Video

COVID-19 >>> 18.05 – 30.06

Grande exposition de 500 dessins, « Silva Porto, peintre naturalistea introduit la peinture de plein air au Portugal, d’après l’école de Barbizon, qu’il fréquenta en France. La prochaine concernera l’artiste sculpteur João da Silva.
Nous sommes aussi sur le projet d’ouvrir la Casa-Museu João da Silva, avec ses collections de médailles, de dessins et de sculptures animalières en bronze. Et, bien sur de récupérer notre patrimoine. C’est un travail très intéressant qui évolue doucement au son de notre trésorerie.
L’art contemporain portugais est d’une grande qualité, mais l’argent et la chance restent déterminants. Si les bourses Gulbenkian se poursuivent, comme j’en ai déjà bénéficié en 1977/1978, le Portugal doit relancer ce lien culturel fort avec la France. La Saison France-Portugal 2021-2022 sera une excellente opportunité ». Cf. dernier paragraphe.

Founded in 1901, the SNBA took possession of its own building in 1913. If the architect Alvaro Augusto Machado is Portuguese, it also smells of France here. Beautiful spaces, superb wooden floors, magnificent windows, it is spacious, warmer than the culture of the white cube.
The SNBA’s mission, « to promote and support the progress of art in all its manifestations, to defend the interests of artists, and in particular those of its members, seeking to assist them morally and materially, to cooperate with the State and with the other entities competent in all that concerns national art and the development of artistic culture « , for our greatest joy!
It is also and above all, an impressive choice of training (course and workshop addressed to the public up to the professional): « All the Portuguese artistic world passed one day by the SNBA ». The first design course dates back to the 1970s.
Associations are like companies in the image of the souls that animate them, and since 2017, the work carried out by the new team has been unanimous, and this is only the beginning adds Jaime Silva, painter and vice- President of the association. If, of course, training and exhibitions continue, the SNBA’s own collection will emerge. Gradually, after each of the different inventories to be carried out, but also cleaning, repairs, investigations, as in benefiting from the work of the artist Silva Porto. Large exhibition of 500 drawings, « Silva Porto, naturalist painter introduced outdoor painting in Portugal, after the Barbizon school, which he attended in France. The next will concern the sculptor João da Silva. We are also planning to open the Casa-Museu João da Silva, with its collections of medals, drawings and animal sculptures in bronze. And, of course, to recover our heritage. It is a very interesting work which evolves slowly at the sound of our cash.
Contemporary Portuguese art is of high quality, but money and luck remain decisive. If the Gulbenkian scholarships continue, as I already benefited in 1977/1978, Portugal must relaunch this strong cultural link with France. The France-Portugal Season 2021-2022 will be an excellent opportunity ”. See last paragraph.

Jaime Silva, artiste peintre, professeur, fédérateur, organisateur et commissaire !
Porter autant de casquettes et être aussi disponible, merci Jaime (JailmE). Egalement, administrateur de la Fondation Mario Botas (Nazaré). Mario Botas, médecin, mais surtout artiste plasticien, décédé à 30 ans d’une maladie dégénérative.
Cher lecteur, j’espère que vous avez eu la chance de voir sa dernière exposition dans le cadre insolite du Convento dos Cardaes (autre TOP lieu à visiter). Rencontre où cultures du sacré et de l’azulejo côtoyaient la chaleur de ce que peut être l’art contemporain. Instant magique.

Jaime Silva, painter, teacher, federator, organizer and curator!
Wear as many caps and be available too, thank you Jaime (JailmE). Also, administrator of the Mario Botas Foundation (Nazaré). Mario Botas, doctor, but especially plastic artist, died at 30 of a degenerative disease.
Dear reader, I hope you had the chance to see his last exhibition in the unusual setting of the Convento dos Cardaes (another TOP place to visit). Meeting where cultures of the sacred and the azulejo rubbed shoulders with the warmth of what contemporary art can be. Magic moment.

Suivre l’actualité lisboète, votre passeport pour vivre et faire vivre les valeurs traditionnelles portugaises entre les 7 collines de Lisbonne. Votre agenda, les inaugurations, les mises à jour (J-2), téléchargement gratuit

Follow the Lisbon news, your passport to live and bring to life the traditional Portuguese values between the 7 hills of Lisbon. Your agenda, inaugurations, updates (D-2), free download

Adeline A Lisbonne_app
Approche bénévole

Les portugais sont discrets alors si je suis restée un aimant à talent, c’est au fil des rencontres que j’apprends à découvrir les facettes de chacun. Les rencontres Entre Nous y participent énormement.

Jaime, comment passe t-on des compétences d’un artiste peintre reconnu à celles d’un cadre associatif bienveillant et dynamique ?
« La peinture est une forme d’interrogation et la vie aussi. Les liens entre rencontre, écoute, partage, philosophie, théorie, échange avec soi-même, sont forts et rationnels, face au peintre gestuel intuitif. Intuition qui précédemment « joue » de réflexion, de rationalité, indispensable au dépassement de soi. La part d’intuition qui permet l’ouverture du subconscient, et la création de l’œuvre. L’œuvre est détails ». Facebook

Les élèves sont fans, c’est peu étonnant. Le directeur exécutif de la SNBA, Rui Penedo, m’avait aussi fait forte impression. Un passé de médiateur aux services de l’état chez les militaires… C’est d’ailleurs grâce à cette rencontre que j’ai pris connaissance de l’espace d’art contemporain voisin « Atmosfera m ». Le président quant à lui n’est autre que l’artiste peintre João Paulo Queiroz, qui travaille sur la récupération et à l’ouverture de la Casa Museu du sculpteur João da Silva, ainsi qu’à d’autres propriétés qui lui ont été laissées par d’anciens associés.
Félicitations à cette nouvelle équipe, car une charrue n’avance jamais seule ! En deux années, la SNBA est passée de 6000 à 22000 visiteurs, soyez des nôtres ! Bien-sûr, c’est aussi un excellent moyen de découvrir des talents émergeants portugais à prix doux.

The Portuguese are discreet so if I have remained a talented magnet, it is through meetings that I learn to discover the facets of each. Entre Nous meetings are a huge part of it.
Jaime, how do you go from the skills of a recognized painter to those of a benevolent and dynamic associative framework? « Painting is a form of interrogation and life too. The links between meeting, listening, sharing, philosophy, theory, exchange with oneself, are strong and rational, compared to the intuitive gestural painter. Intuition which previously » plays  » of reflection, of rationality, essential to surpassing oneself. The part of intuition which allows the opening of the subconscious, and the creation of the work. The work is details « . Facebook
The students are fans, it’s hardly surprising. SNBA executive director Rui Penedo also made an impression on me. A past of mediator in the services of the state in the military… It is also thanks to this meeting that I became aware of the neighboring contemporary art space « Atmosfera m ». The president meanwhile is none other than the painter João Paulo Queiroz, who is working on the recovery and opening of the Casa Museu by the sculptor João da Silva, as well as on other properties that have been assigned to him. left by former associates. Congratulations to this new team, because a plow never advances alone! In two years, the SNBA has grown from 6,000 to 22,000 visitors, join us. Of course, it’s also a great way to discover emerging Portuguese talents at low prices.

Espace d’art contemporain, restaurant… Atmosfera m

Atmosfera m – Associação Mutualista Montepio

Atmosfera m, c’est un espace de l’Associação Mutualista Montepio dédié à ses plus de 600 000 membres, comme également aux familles et à la nation. Cette année, elle fête son 180e anniversaire d’activité et d’expérience dans la gestion de solutions d’épargne et de protection adaptées aux besoins de tous. Ainsi, elle offre des avantages et des réductions avec une cotisation de 2€/mois, un espace restaurant ouvert au public où j’y ai savouré un excellent saumon cuisiné, et déjeuné pour 6,95€.
C’est aussi une galerie d’exposition, ouverte au public, mise à disposition des membres, comme pour la dernière exposition, une rétrospective sur l’œuvre de l’artiste Victor Azevedo, décédé en 2019. 
A cette occasion, j’ai rencontré Claudia Magalhães, commissaire des expositions Atmosfera m, troisième invitée de mon Triangle d’or. Avocate de formation, en 2011, elle pénètre les métiers de la banque à la Banco Montepio. Lorsque le poste « Citoyenneté / Culture » se libère en 2015, connue pour son enthousiasme à rejoindre les événements artistiques lisboètes, c’est avec un plaisir immense qu’elle accepte ce poste de management à fonction multiple (dont celui de commissaire).
Comme par hasard, Claudia suit une formation de conservateur à la SNBA pour compléter sa formation à ce défi. D’autres suivront probablement, car une rencontre Entre Nous est un vaste champ de partage en français, en portugais…

La prochaine exposition à la galerie Atmosfera M devrait être consacrée au 10 ans de la série « Ema e Gui » ayant lieu à  l’occasion du Festival Monstra (à confirmer). Série adressée aux enfants. Entrée libre.

Top restaurant, qualité prix remarquable. Ouvert à tous.

Atmosfera m is the space of the Associação Mutualista Montepio dedicated to its more than 600,000 members, as well as to families and the nation. This year, it celebrates its 180th anniversary of activity and experience in the management of savings and protection solutions adapted to everyone’s needs. Thus, it offers advantages and reductions with a subscription of € 2 / month, a restaurant area open to the public where I enjoyed an excellent cooked salmon, and had lunch for € 6.95.
It is also an exhibition gallery, open to the public, made available to members, as for the last exhibition, a retrospective on the work of artist Victor Azevedo, who died in 2019.
On this occasion, I met Claudia Magalhães, curator of exhibitions Atmosfera m, third guest of my Golden Triangle. Trained as a lawyer, in 2011, she entered the banking professions at Banco Montepio. When the “Citizenship / Culture” position became available in 2015, known for her enthusiasm for joining Lisbon artistic events, it was with immense pleasure that she accepted this management position with multiple functions (including that of curator).
As luck would have it, Claudia trained as a curator at the SNBA to complete her training for this challenge. Others will probably follow, because an Entre Nous meeting is a vast field of sharing in French, Portuguese …
The next exhibition at the Atmosfera M gallery should be dedicated to the 10th anniversary of the « Ema e Gui » series taking place during the Monstra Festival (to confirm
). Series addressed to children. Free entry.

Diffusion et préservation de l’art cinématographique, la Cinemateca Portuguesa

Cinematica39 degraus

Dans le charme « français » de ce quartier, rendez-vous aussi à la Cinemateca. La sélection des films y est parait-il excellente…
Prenez l’ascenseur, vous me direz aussi des nouvelles, sa libraire et son charmant restaurant terrasse « 39 Degraus ». Comptez 10€ pour un des trois menus (viande, poisson et végétarien). Personnellement, j’y fais souvent des rencontres passionnantes.

In the “French” charm of this district, also go to the Cinemateca. The selection of films is excellent there… Take the elevator, you will also tell me news, its bookseller and its charming terrace restaurant « 39 Degraus ». Count 10 € for one of the three menus (meat, fish and vegetarian). Personally, I often meet fascinating people there.

La Saison France-Portugal 2021-2022

« Décidée par le Président de la République française et le Premier ministre portugais, M. António Costa, lors de la visite officielle de M. Emmanuel Macron à Lisbonne en juillet 2018, la Saison France-Portugal se tiendra simultanément dans les deux pays entre juillet 2021 et février 2022.
Saison croisée, qui fera symboliquement le lien entre la présidence tournante de l’Union européenne exercée par le Portugal au 1er semestre 2021 et celle de la France au 1er semestre 2022, sera l’occasion de souligner la proximité et l’amitié qui lient nos deux pays, incarnées notamment par la présence en France d’une très importante communauté luso-descendante, et au Portugal d’un nombre croissant d’expatriés français, deux communautés dynamiques, mobiles et actives, qui constituent un lien humain et culturel exceptionnel entre nos deux pays. ».

« Decided by the President of the French Republic and the Portuguese Prime Minister, Mr. António Costa, during the official visit of Mr. Emmanuel Macron to Lisbon in July 2018, the France-Portugal Season will be held simultaneously in the two countries between July 2021 and February 2022.
Cross season, which will symbolically link the rotating presidency of the European Union held by Portugal in the first half of 2021 and that of France in the first half of 2022, will be an opportunity to highlight the proximity and friendship that bind our two countries, embodied in particular by the presence in France of a very large Luso-descending community, and in Portugal of a growing number of French expatriates, two dynamic, mobile and active communities, which constitute an exceptional human and cultural link between our two countries. « .

Encore merci Térésa, Luis, la Microgalerie, et donc Rui, de m’avoir poussée progressivement à travers ce quartier, qui me rappelle mes 20 ans et mes échappées belles hebdomaires avenue Victor Hugo !
Quartier résidentiel par excellence mais pas que, foncez, c’est TOP et à l’ombre de magnifiques arbres jarandas !

Again thank you Térésa, Luis, the Microgalerie and therefore Rui, for having pushed me gradually through this district, which reminds me of my 20 years and my beautiful weekly escapades avenue Victor Hugo! Residential area par excellence but not that, go for it, it’s TOP and in the shade of magnificent jaranda’s trees !

Multiculturalisme, Almirante Reis, Anjos, Intendente

Français / English

Des « speedy gonzales », Gustavo & Julia
Cervejaria Iberica

A mon emménagement, sans eau et électricité, j ‘y ai pris petit déjeuner et diner. C’était ma « cantine » freewifi, et je repartais avec ma chariote chargée de bouteilles d’eau. Dans le but de mieux nous servir (50 couverts), je crains n’avoir jamais vue une telle « speedy gonzales » de ma vie. Depuis une bonne année, la perle rare, son clône, « Speedy Gustavo » l’a rejoint. Je vous adore !
Aujourd’hui, je galope presque autant qu’eux alors mes visites sont plus rares, mais quel plaisir d’y déjeuner encore une fois par semaine d’un bon poisson aux légumes (menu poisson 9€ et menu 8€). Les desserts sont maison, les fromages délicieux…

Faire deux choses à la fois, un minimum chez Julia !
Do two things at a time, a minimum at Julia’s !

When I moved in, without water and electricity, I had breakfast and dinner there. It was my freewifi « canteen », and I left with my cart loaded with bottles of water. In order to serve us better (50 covers), I fear I have never seen such a « Speedy Gonzales » in my life. For a year, the rare pearl, its clone, « Speedy Gustavo » has joined it. I love you ! Today, I gallop almost as much as they do so my visits are more rare, but what a pleasure to have lunch there once a week with a good fish with vegetables (fish menu € 9 and menu € 8). The desserts are homemade, the cheeses delicious …

Isabel, Alberto… Café Limiana

Isabel parlera français avant moi le portugais… merciii

J’ai connu Isabel et Alberto, grâce à mon amie Christina qui avait une charmante boutique à proximité. Je salive que de penser à leur mousse au chocolat beurre salé !
Un petit couloir, une dizaine de table (extérieur compris), de TOP soupes, un plat du jour COPIEUX (4€50), des desserts maison…
Comme chez Julia, on me voit moins souvent, mais sans eux ce quartier serait bien différent. Vu mes talents à la langue portugaise (frango, bom dia, doce, mousse au chocolat, bom appetit…), Isabel s’est mise au français. Les portugais aiment parler français, merciiii. Je vous adore !!

I got to know Isabel and Alberto, thanks to my friend Christina who had a charming shop nearby. I salivate that to think of their salted chocolate mousse! A small hallway, a dozen tables (including the outside), TOP soups, a COPIEUX dish of the day (4 € 50), homemade desserts … As with Julia, I am seen less often, but without them this neighborhood would be very different. Given my talents in the Portuguese language (frango, bom dia, doce, chocolate mousse, bom appetit …), Isabel started to speak French. The Portuguese like to speak French, thank you. I love you !!

Au Portugal, si vous voyez une vitrine réfrigérée, extrêmement bien tenue, au centre d’un restaurant plein à craquer, foncez ou revenez vers 13h30 !
Ces cafés, espaces de partage, sont extrêmement importants, nous nous devons de les privilégier afin de les préserver. Ils sont Lisbonne.
Retrouvez les dans l’application Adeline A Lisbonne en vous géolocalisant sur la carte « TOP 50 » ou « Boire et Manger ».

In Portugal, if you see a refrigerated display case, extremely well maintained, in the center of a packed restaurant, go for it or come back around 1:30 p.m. These cafes, spaces of sharing, are extremely important, we must privilege them in order to preserve them. They are Lisbon. Find them in the Adeline A Lisbonne application by geolocating yourself on the « TOP 50 » or « Eat and Drink » map.

100% Portugal, Armazém das Malhas

Armazém das Malhas est une entreprise familiale riche de plus de 50 années d’histoire (Historic shop/Lojas com Historia). Son activité a débuté dans les années 40 à Lisbonne avec la commercialisation et la production de vêtements textile.
En 2017, les petits-enfants du fondateur relancent la production, fiers de préserver cette expérience et ainsi continuer de promouvoir et de développer le commerce national. « Nous sommes une marque de commerce équitable, nous essayons de réduire l’empreinte écologique grâce à une production réfléchie, choisissant la meilleure façon possible de confectionner nos produits. Toute la production est réalisée, du début à la fin du processus, sans utilisation de composants susceptibles de nuire à l’environnement ou à l’exploitation par le travail. Vous pouvez compter sur une gamme variée de tissus de coton et de laine, coupés de manière efficace et polyvalente, bien-sûr produites au Portugal ». Un savoir faire traditionnel, un TOP qualité prix, 100% Portugal, qu’il me tenait à cœur de mettre en lumière.

Armazém das Malhas is a family business with more than 50 years of history (Historic shop). Its activity began in the 1940s in Lisbon with the marketing and production of textile clothing. In 2017, the founder’s grandchildren relaunched production, proud to preserve this experience and thus continue to promote and develop national trade. « We are a fair trade brand, we try to reduce the ecological footprint through thoughtful production, choosing the best possible way to make our products. All production is carried out, from the beginning to the end of the process, without the use of components likely to harm the environment or labor exploitation. You can count on a wide range of cotton and wool fabrics, cut in an efficient and versatile manner, of course produced in Portugal « . A traditional know-how, a TOP quality price, 100% Portugal, which I wanted to highlight.

Goma Shahi, Raj unisex Saloon & Beauty bar

A chaque pays, sa culture, ses particularités… J’ai mis du temps à comprendre que les soins du visage et du corps s’effectuaient traditionnellement chez les coiffeurs au Portugal. A la peine entre les prix français « institut de beauté » de Chiado à la « brute » de Principe Real (qui a fermé depuis), je désespérais !
Un jour, en descendant de Graça vers Anjos, une publicité sur une fenêtre attire mon attention ; les prix doux sur l’ardoise de la porte m’interpellent ; j’entre, on échange en anglais, je teste : douceur des gestes, parfait. Ainsi, mes essais se sont arrêtés ce jour !
L’espace est propre, sans chichi, vivant, Goma Shahi s’occupe des soins du corps et son mari est coiffeur. Si je suis restée fidèle à mon coiffeur conseillé antérieurement, j’ai beaucoup d’admiration pour ses coupes homme à la mode au tarif imbattable de 5€. L’ensemble réalisé sans discontinuité et sans rendez-vous. Je vous adore !!
Personnellement, j’annonce ma venue par whatsApp.

Gentillesse, douceur et agilité des gestes

Each country, its culture, its particularities … It took me a while to understand that facial and body treatments were traditionally carried out by hairdressers in Portugal. At the pain between the French prices « beauty institute » of Chiado to the « brute » of Principe Real (which has closed since), I despaired! One day, coming down from Graça to Anjos, an advertisement on a window caught my attention; the soft prices on the slate of the door challenge me; I enter, we exchange in English, I test: gentle gestures, perfect. So my tests stopped today! The space is clean, without frills, alive, Goma Shahi takes care of the body and her husband is a hairdresser. If I remained faithful to my hairdresser previously advised, I have a lot of admiration for his trendy men’s haircuts at the unbeatable price of 5 €. All produced without discontinuity and without appointment. I love you !! Personally, I announce my arrival by whatsApp.

Largo do Intendente

La place Intendente est à mes yeux une des plus belles places de Lisbonne. Piétonne, calme, avec ses quelques terrasses entourées de jolis immeubles, elle est à l’image de Lisbonne, majestueuse sans ostentation.
Chaque second dimanche du mois, il y a lieu un marché artisanal sur lequel je trouve toujours des stands intéressants, le dernier en date, les chemises Laconga. Depuis 2018, les alentours se sont bien développés.

Créations Laconga

Viuva Lamego 1849 & Joana Vasconcelos
Le gâteau de mariage | Yorkshire Sculpture Park
Opening 6 mars 2020

Intendente square is in my eyes one of the most beautiful squares in Lisbon. Pedestrian, calm, with its few terraces surrounded by pretty buildings, it is like Lisbon, majestic without ostentation. Every second Sunday of the month, there is a craft market on which I always find interesting stands, the latest, Laconga shirts. Since 2018, the surroundings have developed well.

Rua Damasceno Monteiro, ça bouge !
A flan de colline, en direction de Graça, je vous invite à vous géolocaliser via l’application gratuite « Adeline A Lisbonne » >> « TOP50 » toutes ces nouvelles entreprises vous sont présentées.

On the hillside, towards Graça, I invite you to geolocate yourself via the free application « Adeline A Lisbonne » >> « TOP50 » all these new companies are presented to you.

A tord ou à raison
Trop souvent ignoré, on devrait plus souvent parler de ce quartier, car il y fait très bon vivre et s’y promener. Je rêve d’une logistique « Esprit de Portugal », fil conducteur entre les 7 collines de Lisbonne, invitation à découvrir facilement toutes ces références fières de partager les valeurs portugaises (l’Attention, le qualité prix, le soutien aux petits producteurs, la préservation de la planète…), la mission de l’application Adeline A Lisbonne. A suivre !

Right or wrong Too often overlooked, we should more often talk about this neighborhood, because it is very good to live and walk there. I dream of logistics « Spirit of Portugal », the common thread between the 7 hills of Lisbon, an invitation to easily discover all these proud references to share the Portuguese values (Attention, value for money, support for small producers, preservation of the planet …), the mission of the Adeline application in Lisbon. To be continued !

Belle rua de Sao Bento

ENTRE NOUS, regard croisé sur Lisbonne et ses quartiers, « un pied dans le passé et l’autre dans la modernité ».

CAFE de SAO BENTO
Paris étouffe, même sans canicule |  Paris poubelle vu par les anglais 
GALERIA BESSA PEREIRA
21.10.19, confirmé
OFICINA de CHOCOLATES DENEGRO

Tous mes coups de coeur et événements « rua de Sao Bento »
téléchargez gratuitement l’application

Toujours localisé(e) entre les 7 collines, vous découvrirez Lisbonne tel un(e) lisboète.