ANA Belém’s Designers

Ecrit avant épisode Covid-19 / Written before Covid-19

Ana Romero (online) & Ana Jésus (online)

Belém is the « new » cultural district of Lisbon, but not that, designers develop their activities there, in particular two talented Portuguese women:
Ana Romero | Ana Romero Collection, Centro Culturel Belém
Ana Jesus | From Hand, Rua da Junqueira 362 (opposite MAAT)

Design graphique, New York & Lisbonne, Ana Romero Collection

Si Ana Romero étudie à la Faculdade de Belas-Artes à Lisbonne (2006), c’est New York qui lui « offre » ses premiers succès. « Après y avoir travaillée pour un studio de design international et des grandes marques anglo-saxonnes, j’ai souhaité prendre mon indépendance. Ma première collection est prête, un design graphique chamarré aux antipodes des couleurs sombres en vogue dans les années 2010. Un lancement fulgurant grâce aux synergies new-yorkaises. En fait, à la suite d’un isolement total, je capitalise sur ma présence au salon International Contemporary Furniture Fair (ICFF) où la grande enseigne Barneys y repère ma collection. Leurs flashs online suivent. C’est une expérience que je souhaite à tous, c’est fantastique, vous devenez l’invité du talkshow Gossyp Girl… votre travail est sublimé.

Forte de cette expérience, mon mari revenant en Europe, puis au Portugal, je retiens l’idée de présenter ma collection au Centro Culturel de Belém où nous nous sommes rencontrées. »

En effet, depuis le printemps 2019, je porte les « carrés » en soie de la collection Ana Romero. J’adore leurs couleurs, leurs différents motifs qui se marient facilement à ma garde-robe sans occulter leur qualité prix remarquable. « Ana raconte des histoires colorées. Dans mon travail, la couleur parle plus fort que les mots. ».
Le showrom associe également la ligne Claus Porto que j’affectionne tant (Entre Nous n°1). Les sacs Maria Maleta ainsi que les céramiques Elsa Rebelo et Maria Castel Branco, tradition, design, les valeurs portugaises.

If Ana Romero studied at the Faculdade de Belas-Artes in Lisbon (2006), it was New York who « offered » her first successes. « After working there for an international design studio and major Anglo-Saxon brands, I wanted to gain my independence. My first collection is ready, a graphic design brimming with the dark colors in vogue in the 2010s. A Dazzling launch thanks to New York synergies. In fact, following a total isolation, I capitalize on my presence at the International Contemporary Furniture Fair (ICFF) where the big Barneys brand locates my collection. Their online flashes follow. It’s an experience that I wish everyone, it’s fantastic, you become the guest of the Gossyp Girl talkshow … your work is sublimated. With this experience, my husband returning to Europe, then to Portugal, I retain the idea of ​​presenting my collection at the Centro Culturel de Belém where we met.  » In fact, since spring 2019, I have been wearing the silk « squares » from the Ana Romero collection. I love their colors, their different patterns which blend easily with my wardrobe without hiding their remarkable price quality. « Ana tells colorful stories. In my work, color speaks louder than words. ». The show also combines the Claus Porto line that I love so much (Entre Nous n ° 1). The Maria Maleta bags as well as the Elsa Rebelo and Maria Castel Branco ceramics, tradition, design, Portuguese values.

Handmade, décoration de la maison, From Hand by Ana Jésus

Passionnée de décoration et de textile en particulier, Ana Jésus étudie à la faculté IADE à Lisbonne. Lors d’un stage, la pratique prend le pas sur le diplôme final, car Ana est enthousiaste à la réalisation de vitrine pour les plus grandes marques portugaises. Ainsi, elle est débauchée par Traces of Me* pour laquelle elle travaille une quinzaine d’années entre vitrines, salons internationaux… et création.
L’arrivée d’une petite fille, Francesca, change la donne, la fin des tours du monde sonne le glas. La logique mène à trouver son indépendance, ce qui sera le cas en 2019, avec l’ouverture d’un premier magasin proche de Sintra puis, à Belém.

Passionate about decoration and textiles in particular, Ana studies at the IADE faculty in Lisbon. During an internship, practice takes precedence over the final diploma, because Ana is enthusiastic about the creation of a window for the biggest Portuguese brands. Thus, she was poached by Traces of Me * for which she worked for fifteen years between shop windows, international fairs … and creation. The arrival of a little girl, Francesca, changes the game, the end of the round the world sounds the death knell. Logic leads to finding independence, which will be the case in 2019, with the opening of a first store near Sintra and then in Belém.

TOP Déco 1 Adeline A Lisbonne @decorativeart_pjonet
Les idées sont originales, les matériaux organiques, à Bélem Ana est notre interlocutrice directe… La boutique inspire, est structurée, optimisée… nous pourrions croire qu’elle a fait des vitrines toute sa vie ! Les couleurs sont sublimées face à des tons neutres, un qualité prix ReMarQuable…
Attention et délicatesse portugaise, tout ce j’aime.
L’espace présente aussi la délicate collection de bijoux MVG Jewelry, les véritables bougies traditionnelles 1889, les bloc-notes livre old fashion de Lamali (Paris). J’adooore !

TOP Deco 1 Adeline A Lisbonne @decorativeart_pjonet The ideas are original, the organic materials, at Belém Ana is our direct interlocutor … The shop inspires, is structured, optimized … we could believe that she made windows all her life! The colors are sublimated in front of neutral tones, a quality ReMarQuable price … Attention and Portuguese delicacy, everything I like. The space also presents the delicate collection of jewelry MVG Jewelry, the real traditional candles 1889, the blocks- notes old fashion book by Lamali (Paris). I love it!

*Le monde est petit, « Traces of Me » fait partie de mon trio de « fashion designer » portugais. Un autre jour, je vous parlerai aussi de cette biologiste convertie dans les années 2000 au monde de la mode et de la décoration.
* The world is small, « Traces of Me » is part of my trio of Portuguese « fashion designer ». Another day, I will also tell you about this biologist who converted in the 2000s to the world of fashion and decoration.

48h, c’est le minimum pour visiter Bélem.
Téléchargement gratuit / Free download

Retrouvez toutes les informations et critiques sur l’application :
1. Centro Cuturel de Belém + Museu Bérardo
2. Torre de Belém
3. Jeronimo + Museu da Arqueologia + Museu da Marinha
4. Padrao dos Descobrimentos + Museu de Arte Popular
5. Museu dos Coches
6. MAAT
7. Cordoaria Nacional
8. Ponte 25 Abril
9. Jardims + Palacio da Ajuda
10. Museu de Etnologia
etc.

Je vous conseille l’hôtel : Palacio do Governador *****

Lisbonne regorge de TOP designers en devenir, car le peuple portugais est aussi créatif que le pays est ouvert sur le monde (le triste épisode du Covid-19 l’a dernièrement rappelé au monde entier). Un réel espace de communication devrait plus naturellement les médiatiser. Le Portugal n’a vraiment rien à envier aux autres nations, mais nul n’est prophète dans son pays ! Cela est malheureux lorsqu’un si petit pays regorge de pépites… et que le Covid 19 succède à la crise de 2010, la double peine (article écrit en février 2020).

Lisbon is full of TOP designers in the making, because the Portuguese people are as creative as the country is open to the world (the sad episode of Covid-19 recently reminded the world). A real communication space should more naturally publicize them. Portugal really has nothing to envy other nations, but no one is a prophet in their country! This is unfortunate when such a small country is full of nuggets … and the Covid 19 succeeds the crisis of 2010, double trouble (article written in February 2020).

#Portugalfazbem

Ce jeudi 14 mai a eu lieu la première rencontre online pour présenter cette nouvelle application qui me semble avoir pour objectif de répondre à cette demande. A suivre.

This Thursday, May 14, took place the first online meeting to present this new application which seems to me to aim to meet this demand. To be continued.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *